-home-940x400pix_01
-home-940x400pix_02
-home-940x400pix_03
-home-940x400pix_04
-home-940x400pix_05
-home-940x400pix_06
-home-940x400pix_07
-home-940x400pix_08

ACCUEIL

la Maison d’Art Actuel des Chartreux (MAAC) est une initiative de Madame Faouzia Hariche, Echevine de l’Instruction Publique, de la Jeunesse et de la Petite enfance de la ville de Bruxelles. Elle est également soutenue par le Service des Arts Plastiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que par la COCOF à travers trois bourses destinées aux artistes résidents.

La Maison d’Art Actuel des Chartreux, située au cœur du quartier Dansaert, se présente comme un outil professionnel mis au service des artistes et de leurs productions. En permettant aux jeunes plasticiens de confronter leurs travaux à un public, en stimulant la création contemporaine, en favorisant une diversification des approches et des disciplines et en développant des outils de médiation, la MAAC s’implique dans la défense et la promotion des arts actuels. Dépendant du service jeunesse de la Ville de Bruxelles, la MAAC accorde une place importante aux activités pédagogiques au travers de son programme L’Art en découverte.

plan-maac-miniature

Les 900 mètres carrés de ce bâtiment de la rue des Chartreux, à quelques pas de la Bourse, étaient autrefois des Kots. Ce qui explique sa structure très fractionnée, à la limite du labyrinthique, et la présence d’un point d’eau dans les différents ateliers – un luxe avec le chauffage et la lumière naturelle, comme le confirme plusieurs résidents. En 1976, l’édifice […] est devenu la Maison d’Art et d’Artisanat des Chartreux, avant de se transformer en 86, sous l’impulsion de sa directrice Marie-Claire Hürner, en Maison d’Art Actuel des Chartreux. Les mêmes initiales, mais un autre projet, centré sur la jeune création en arts plastiques, à travers des résidences mais aussi grâce à tout un programme d’expositions.

La MAAC est une sorte de résumé de la création contemporaine bruxelloise », explique Nancy Suárez, à la tête de la Maison depuis 2003. « Enormément d’artistes sont passés par ici. […] La MAAC n’est pas très connue du grand public, mais dans le milieu artistique, oui ». Et la flambée du prix des loyers à Bruxelles n’a fait que renforcer l’attrait de ces résidences d’artistes offertes gracieusement. […]

Tous ont cependant une obligation : animer des ateliers pédagogiques organisés pour les enfants […]qui fréquentent les Maison d’enfants de la Ville de Bruxelles. […] Mehdi-Georges Lahlou constate que sa résidence à la MAAC correspond au moment où sa carrière a connu une véritable accélération et un déploiement international. « C’est un endroit qui permet la production, sans la pression d’une résidence de quelques mois. Et puis l’argent qu’on ne met pas dans la location de l’atelier, on peut l’investir dans les œuvres. Ca fait une fameuse différence.

C’est pour moi un moyen de me fixer et d’aller beaucoup plus loin dans mes recherches. La MAAC, ça devient notre quotidien ». Ce que confirme Nancy Suarez : « La MAAC, c’est leur maison »

Estelle Spoto, La MAAC, in : Expo Agenda BDW, 11 avril 2013, p.36-37

sep-ligne-940x25

Dépendant du service jeunesse de la Ville de Bruxelles, la MAAC accorde une place importante aux activités pédagogiques au travers de son programme L’Art en découverte qui rend accessible les activités artistiques et culturelles aux enfants. La Maison organise ainsi des visites d’exposition et surtout des ateliers pédagogiques d’art contemporain au sein des Maisons des enfants de la Ville de Bruxelles, gérées par l’échevine de la jeunesse, Madame Faouzia Hariche, au cours desquels les enfants se voient encadrés par les artistes résidents.

sep-ligne-940x25
Appel à candidature : résidences 2016 (PDF)
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25
bannierre-logos-940X95