sep-ligne-940x25

A5x2, exposition collective – « Part l »

17.02.12 > 03.03.12

sep-ligne-940x25
Guillaume Baronnet, Jonas Locht, Younes Baba-Ali, Robert Quint
sep-ligne-940x25
Commissaires Nancy Suarez & Mehdi-Georges Lahlou 
sep-ligne-940x25

48_a5x2_part_1_01

Guillaume Baronnet - "Miami Sushi Shop"

48_a5x2_part_1_02

Guillaume Baronnet

48_a5x2_part_1_04

Jonas Locht - "Smoking Pipe"

48_a5x2_part_1_05

Jonas Locht - "Candy bazooka"

48_a5x2_part_1_06

Younes Baba-Ali - "TV Beug"

48_a5x2_part_1_07

Younes Baba-Ali - "Tic Nerveux"

48_a5x2_part_1_08

Robert Quint - "performance 16-02-12"


sep-ligne-940x25

Guillaume Baronnet
Au travers différents médium, le travail de Guillaume Baronnet privilégie l’essentiel. Ses installations qui combinent des formes minimales avec une construction « low tech » – « bricolage technologique » – questionnent l’idée de l’objet sculptural et de son processus d’émergence dans l’espace. Grâce tantôt au mouvement, tantôt au son, l’artiste ajoute à ses productions une note ludique et intrigante.

Jonas Locht
Les sculptures pétillantes de Jonas Locht portent en elles un univers symbolique complexe à décrypter. Dans ces constructions à taille humaine, un rapport se crée entre la présence physique de l’œuvre et la transposition mentale que le spectateur en fait. C’est ainsi, par cet écart spécifique entre le subjectif et l’objectif, que se révèle la présence particulière de ces volumes inclassables.

Younes Baba-Ali
A travers des installations et des vidéos, Younes Baba-Ali  met en place des objets qui sont dépouillés de leur fonctionnalité première. Ils deviennent ainsi des outils que l’artiste utilise pour signifier autre chose et surtout pour dénoncer notre besoin obsessionnel de contrôle devant la réalité. Le son constitue l’élément fondamental de ce travail d’une modernité si radicale qu’il intrigue, voire déroute le spectateur.

Robert Quint
Robert Quint a réalisé une performance, le soir du vernissage de la première partie de l’exposition. L’artiste a poncé un mur sur lequel il avait préalablement écrit « Je dépense donc je suis » et qu’il avait ensuite enduit d’un plâtre de plafonnage, jusqu’à l’apparition de la phrase.
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25