sep-ligne-940x25

A5X2, exposition collective – « Part ll »

16.03.12 > 31.03.12

sep-ligne-940x25
Gérard Meurant, Leslie Martinelli, Chloé Coomans, Robin Pourbaix
sep-ligne-940x25
Commissaires: Nancy Suarez & Mehdi-Georges Lahlou 
sep-ligne-940x25

48_a5x2-02-01

Gérard Meurant - "Surface noise"

48_a5x2-02-02

Gérard Meurant - "Surface noise"

48_a5x2-02-03

Lesli Martinelli - "Tentative d\'évasion"

48_a5x2-02-04

Leslie Martinelli - "Silhouette"

48_a5x2-02-05

Leslie Martinellli - "Side by Side"

48_a5x2-02-06

Chloé Commans - "Black clouds on the way"

48_a5x2-02-07

Chloé Commans - "Monticule"

48_a5x2-02-08

Roubin Pourbaix - "Without me", (performance)


sep-ligne-940x25

Gérard Meurant
La création plutôt que la production, le processus plutôt que l’œuvre, voilà ce qui intéresse Gérard Meurant. L’artiste part généralement de ces pièces précédentes pour parvenir vers d’autres volumes. Le point de chute de ce travail est donc sans cesse à redéfinir. A chaque fois, il s’agit de faire face à un contexte, en créant devant celui-ci un système logique constitué d’objets de transition, à la frontière entre œuvre d’art et matériaux inscrits dans le réel.
Depuis 2013, Gérard Meurant, qui a également remporté le Prix Médiatine 2014, est résident à la MAAC. Il exposera son travail en 2016.

Leslie Martinelli 
Ce travail épuré, jouant sur l’à peine perceptible, se compose d’assemblages low-tech : un ventilateur, une télévision, une ampoule, … Ici, l’ampoule créait un prisme lumineux sur un écran plasma accroché sur le mur opposé. Ce prisme n’est visible que pour le spectateur attentif.
Les installations de Leslie Martinelli se présentent comme des traces laissées au hasard, elles ont besoin de l’attention du spectateur pour faire sens. Dans la pénombre, les objets qui composent ces interventions, semblent vouloir ne révéler que la lumière, pour ensuite s’effacer derrière celle-ci.

Chloé Commans
Chloé Commans travaille principalement le fer. Après un passage figuratif, l’artiste s’oriente vers l’abstraction dans ses sculptures et ses dessins. Par des interventions in situ, les « nœuds » métalliques confrontent la question de la lumière et celle de l’espace.

Robin Pourbaix
Robin Pourbaix a proposé une performance intitulée Without me  lors du vernissage de la deuxième partie de l’exposition. Dans la black room de la MAAC, Robin Pourbaix était assis, impassible, le visage effacé, sur une chaise. Pendant que le vernissage battait son plein dans les autres pièces, un à un les complices de l’artiste se masquaient – masques qui reproduisaient le visage de l’artiste, se déshabillaient et se dirigeaient à travers la foule pour le rejoindre dans la black room.
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25