sep-ligne-940x25

Charlotte Marchand – « Painting & Drawings »

31.01.14 > 08.03.14

sep-ligne-940x25
Lauréat Bourse COCOF 2014
sep-ligne-940x25

59_charlotte marchand_01

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_02

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_03

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_04

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_05

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_06

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_07

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"

59_charlotte marchand_08

Charlotte Marchand - "Painting & Drawings"


sep-ligne-940x25

Edition d’un catalogue de l’artiste.

« […] Si les peintures deviennent plus abstraites, les dessins de Charlotte Marchand  approchent davantage la narration en déployant un univers onirique nourrit de personnages entourés d’objets, de traits et de forme. Le papier y conserve une place particulière, par la présence affirmée de sa texture, son grain et son blanc. Contrairement au recouvrement opéré progressivement sur les toiles, le blanc du papier reste toujours présent dans ses dessins.

Une part importante de la pratique artistique de Charlotte Marchand se cache aussi dans ses carnets. Comme des livrets intimes, ils se remplissent d’annotations, de dessins griffonnés rapidement, d’idées récoltées sur le vif ou recopiées de mémoire, au gré de son humeur et de ses déambulations. Contrairement à la tradition classique, ces pages ne renferment pas les esquisses des travaux. Leurs contenus ont une vie propre et ils deviennent parfois des morceaux intégrés à part entière sur la toile ou le papier.

Par un processus de récupération – intégration, Charlotte Marchand  puise ses sources partout autour d’elle. Son quotidien fourmille de signes qu’elle transforme en outils de sa dynamique de travail : morceaux de papiers peints modernes et vintages, contours d’objets, de grilles, de motifs, collages de bas nylons, de mousselines, de dentelles, tissus tendus ou déchirés, pochoirs en tous genres, empreintes, formes à détourer pour enfants, lattes tordues et lattes à trous en forme de Mickey ou de dinosaures. On trouve même l’intégration directe de dessins de ses propres enfants ou de ceux rencontrés lors d’ateliers pédagogiques.

A travers différentes manipulations, ces éléments hétéroclites évoluent vers des formes abstraites ou figuratives. Puis, elle les mélange à des coups de peinture, des coulées, des raclures dans une facture tantôt propre tantôt sale. Avec une spontanéité contrôlée, l’artiste fait cohabiter l’ordre et le chaos, des traits léchés et des coulures dégoulinantes.

Même si Charlotte Marchand avoue faire des fréquents allers-retours entre peinture et dessin, elle aime résolument la peinture. […] Elle aime l’immédiateté qu’offre la peinture. Elle aime la couleur, la matière et elle affectionne aussi la planéité du support, travaillé au mur et au sol. […]

Charlotte Marchand a progressivement affirmé son vocabulaire pictural, qui place sa démarche dans une gestuelle expressionniste qu’elle se réapproprie en y mêlant une réalité quotidienne notamment par la récupération d’objets. […] De la culture pop, en passant par la BD et les mangas, Charlotte Marchand reste ancrée dans un quotidien trivial du temps présent. »

Nancy Suárez
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25