sep-ligne-940x25

Léopoldine Roux – « Wintergloss »

31.11.06 > 20.01.07

sep-ligne-940x25
Lauréate Bourse COCOF 2006
sep-ligne-940x25

17_leopoldine-roux_01

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_02

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_03

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_04

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_05

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_06

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_07

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_08

Léopoldine Roux - "Wintergloss"

17_leopoldine-roux_09

Léopoldine Roux - "Wintergloss"


sep-ligne-940x25

Le travail de Léopoldine Roux  expérimente la peinture sous toutes ses formes et ses possibilités, comme s’il convenait de provoquer les éléments pour donner libre cours à leur autonomie, à leur expansion, tout en canalisant dans le même temps cette énergie.

La couleur se transforme et devient une matière qui prend presque toujours le pas sur le support, y gagnant une nouvelle fois son autonomie, car c’est le traitement de la couleur et de ses potentialités qui détermine son aspect final, son identité. Expansive et débordante, ludique et éclatante, la couleur chez Léopoldine Roux se fait matière éminemment tactile et séduisante.

Pour l’exposition Wintergloss à la MAAC, Léopoldine Roux  avait renoncé à la toile et au châssis pour y substituer le bois, moins chargé historiquement, et d’autres matériaux comme le plastique. Elle y revient tout en faisant disparaître le grain de la toile. On observe aussi l’introduction du noir sur de grandes toiles qui vient contraster avec son vocabulaire habituel.

Wintergloss a été l’occasion de sillonner son travail par différentes propositions dont chacune se répond pour former un parcours cohérent qui nous immerge dans sa pensée et nous fait saisir le sens de son imaginaire.
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25