sep-ligne-940x25

Luc Grossen – « Oserais-je aller jusque-là ? »

25.02.06 > 25.03.06

sep-ligne-940x25

11_luc-grossen_01

Luc Grossen - "Oserais-je aller jusque-là"

11_luc-grossen_02

Luc Grossen - "Oserais-je aller jusque-là"


sep-ligne-940x25

Dans sa pratique artistique, Luc Grossen affectionne l’intervention urbaine qui lui offre la possibilité d’expérimenter en temps réel la rencontre entre les questions de l’art et le passant. Par une relation en prise directe avec tous les publics, ce type de pratique permet de désenclaver l’art d’un champ parfois trop hermétique.

« L’espace de la ville et l’activité humaine qui s’y déroule apportent une source très riche qui permet de créer des réponses sans cesse nouvelles aux problématique que je soulève, des travaux sous forme de questionnement ou d’interpellations. »

Le projet Oserais-je aller jusque-là ? consiste en une intervention rue des Chartreux dans les vitrines de la MAAC. Il participe d’une réflexion sur les conditions de monstration de l’art contemporain et sur la « non-situation » de l’artiste dans son rapport aux autorités de la Communauté française. Au lieu de développer un ensemble de pièces accroché dans un lieu dédié à cette fonction, l’œuvre est exposée à même la rue pour questionner la notion d’occupation de l’espace en art contemporain. Elle est une interface entre l’intérieur de la MAAC – espace d’exposition habituellement réservé à l’accrochage – et l’extérieur – l’espace de la rue.

« Par ce travail, je me réclame clairement d’une occupation du lieu. Exposer, c’est occuper un territoire ? Tout est ici montré à la surface du lieu. L’espace d’accrochage est vierge pendant l’exposition mais activé par l’annonce dans la rue. J’occupe le lieu au même titre que des travailleurs occupent une usine pour maintenir leurs outils de production avant la fermeture annoncée de l’usine. »
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25