sep-ligne-940x25

Raffaella Crispino – « Our audience »

29.11.13 > 21.12.13

sep-ligne-940x25
Lauréate Bourse COCOF 2013
sep-ligne-940x25

58_raffaella crispino_01

Rafaëlla Crispino - "Our audience"

58_raffaella crispino_02

Rafaëlla Crispino - "Our audience"

58_raffaella crispino_03

Rafaëlla Crispino - "Our audience"

58_raffaella crispino_04

Rafaëlla Crispino - "Our audience"

58_raffaella crispino_05

Rafaëlla Crispino - "Our audience"

58_raffaella crispino_06

Rafaëlla Crispino - "Our audience"

58_raffaella crispino_07

Rafaëlla Crispino - "Our audience"


sep-ligne-940x25

Lors de cette exposition, Raffaella Crispino a présenté une série de nouveaux travaux produits durant les six mois de sa résidence à la MAAC et durant la collaboration avec le musée MMSU de Rijeka en Croatie. Les œuvres exposées dialoguaient autour d’attentes et découvertes, perceptions et relations entre l’œuvre et le public.

L’exposition reprenait le titre de l’œuvre « Naša Publika » (« Our Audience »). Cette œuvre est une manipulation de photographies datant de 1948 à nos jours tirées de l’archive du musée d’art moderne et contemporain MMSU de Rijeka. Au sein des clichés des vernissages comme rituels d’attente et d’expectatives, l’artiste concentre son regard sur les détails du public à l’écoute des discours inauguraux. Les positions physiques, les mains, les compositions des corps dans l’espace autant que les changements vestimentaires et de qualité photographique de ces derniers 65 ans se lient aux bouleversements historiques de l’ex-Yougoslavie.

Les attentes sont également au cœur des trois volumes du livre relié à la main (« Ceci n’est pas un livre » volume I, « Des gens heureux » volume II et « Le jour de la Création » volume III). Ces volumes se composent uniquement de page de titre de livres de genres divers. Chaque titre y évoque son livre d’origine, son histoire et son genre. Page après page, ces titres annoncent un livre qui ne débute jamais vraiment. La lecture des titres successifs nous apporte néanmoins une histoire singulière liée au système de l’art et des thématiques féministes, économiques, d’immigration, de création autant que de stratégie.

Dans l’espace arrière, une installation super 8 et vidéo digitale faisait aussi se dialoguer les échelles personnelles et universelles. Les éléments abstraits y cherchent une forme, une explication compréhensible, alors que les éléments figuratifs s’ouvrent à des visions imaginaires.
sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25