sep-ligne-940x25

XY, l’emprise du genre
« Tentative d’approche de la représentation masculine »

06.03.09 > 04.04.09

sep-ligne-940x25

29_xy_01
XY - à droite - Emilio López-Mencher - "trying to be Rrose Sélavy", au fond - Manuel Pérez Cantería - "Mariposa y culebra"
29_xy_02

XY - Manuel Pérez Cantería

29_xy_03

XY- Luke Stephenson - "Morning Glory"

29_xy_04

XY- Pascale Barret - "Cabinet de curiosités masculines"

29_xy_08

XY - Emilio López-Menchero - "trying to be Frida"

29_xy_05

XY - 'avant plan) - Elodie Antoine - "sans titre" - (arrière plan) - Emilio López-Menchero - "Trying to be Frida"

29_xy_06

XY - David Michelangelo

29_xy_07

XY - Elodie Antoine - "Faux cils en hameçons"


sep-ligne-940x25
Expositions :
20.09.08 – 16.11.08 : Musée lanchelevici, La Louvière
12.12.28 – 06.02.09 : Dudelange, Centre d’art Nei Liicht, Luxembourg
26.02.09 – 04.04.09 : Musée d’Art Actuel des Chartreux, Bruxelles
sep-ligne-940x25
Commissaires  :
Alexia Creusen (U.L.G.), Valérie Formery (Musée lanchelevici), Valérie Peclow (Le Chalet de Haute Nuit), Nancy Suárez (MAAC), Pascale Viscardy (l’art même)
sep-ligne-940x25

Expositions qui ont rassemblés les œuvres des artistes Eric Angenot , Elodie Antoine , Juan Bernardo Pineda, Pascal Bernier , Odette Blavier, Sophie Calle, Xavier Canonne, Rineke Dijkstra, Laurent d’Ursel , Boris Grégoire, Clarisse Hahn, Michel Journiac, Annika Larsson, Emilio López-Menchero, Ingeborg Lüscher, Robert Mapplethorpe , Karine Marenne, Marcel Mariën, Roberta Miss, Pierre Molinier, Arnulf Rainer, Félicien Rops, Max Servais, André Stas, Luke Stephenson, Denyse Willem.

L’exposition, et la publication qui l’accompagnait, tentait une approche plurielle de la représentation du masculin et par-delà, posait la question de la représentation des genres tant on sait que la différentiation sexuelle est toujours un principe à l’œuvre dans la perception et la réflexion de nos sociétés contemporaines.

La persistance de structures de pensées androcentriques conduit à faire de « l’homme » le point de référence incontournable, à la fois créateur, initiateur, acteur, spectateur et récepteur. Omniprésent au point d’en devenir aveuglant, faussement neutre, « il » joue les inconnus familiers.

Loin d’être monolithique, l’homme se révèle multiple. Entre être et paraître, il s’affiche, se livre, se transforme. Le corps masculin, sujet esthétique s’il en est, constitue aussi un enjeu politique, reflet des mode et révélateur du social, dernier refuge de l’intime …

Une invitation à la traversée d’un territoire en mutation, innervée par le regard complice de curatrices ce qui, de l’aveu même des intéressées, n’en est que plus stimulant…

Une exposition au sujet encore trop peu exploité destinée au hommes comme aux femmes tel un miroir à explorer ensemble.

Avant-propos des commissaires
Dans le cadre de cette exposition itinérante, la MAAC a accueilli les œuvres d’Elodie Antoine, Karine Marenne , Emilio López-Menchero, Pierre Molinier, Juan Bernardo Pineda, Luke Stephenson, et a également invité trois artistes supplémentaires ; Pascale Barret , Manuel Pérez Cantería et David Michelangelo.
La MAAC a également accueillit une conférence de Nadine Monteyne et Corinne Vida sur les curiosités masculines (le 25.03.09, de 19h à 23h), ainsi que trois performances
(le 28.03.09, de 17h à 20h) : « Bouts à bouts » par David Bokiau, « TOYS » par Jean-François Blanquet, et « Mix Music » par Couillu.

sep-ligne-940x25
Juan Benardo Pineda : « Lust » / « La dansa de vel »
sep-ligne-940x25

sep-ligne-940x25bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25