sep-ligne-940x25

Edouard Prulhière – « Duodecad II »

02.06.06 > 01.07.06

sep-ligne-940x25

14-edouard-pruhliere_01

Edourd Prulhière - "Duodecad II" - (détail)

14-edouard-pruhliere_02

Edourd Prulhière - "Duodecad II"

14-edouard-pruhliere_03

Edourd Prulhière - "Duodecad II"

14-edouard-pruhliere_04

Edourd Prulhière - "Duodecad II"

14-edouard-pruhliere_05

Edourd Prulhière - "Duodecad II"

14-edouard-pruhliere_06

Edourd Prulhière - "Duodecad II"

14-edouard-pruhliere_07

Edourd Prulhière - "Duodecad II"

14-edouard-pruhliere_08

Edourd Prulhière - "Duodecad II"


sep-ligne-940x25

Edouard Prulhière mène une bataille perpétuelle et ravagée avec la peinture. Support de bois, toiles déchirées, pliées, malmenées…Du beau ? Du laid ? Mais la question est-elle là ? Des peintures qui ne sont jamais des images…des trous, des découpes qui engagent une dynamique picturale vers la construction / déconstruction du tableau en tant que volume et la possibilité de déploiements de cet éclatement dans l’espace.

Il reconstruit l’espace de la MAAC en déconstruisant sa peinture. Son attitude de corps à corps avec les matériaux a le champ libre dans cette intervention.

L’espace devient le support de son imagination. Devant, un mural où le traitement des couleurs est parfaitement agencé…

Ensuite… le squelette du tableau…sa structure historique…le châssis.

A l’arrière l’espace est comprimé en une densité qui se déploie.

sep-ligne-940x25
bandeau-info-940x75
sep-ligne-940x25